2021 – 𝕊𝕖 𝕡𝕠𝕦𝕣𝕣𝕒𝕚𝕥-𝕚𝕝 𝕢𝕦𝕖 𝕟𝕠𝕦𝕤 “𝕖𝕩𝕙𝕒𝕦𝕤𝕤𝕚𝕠𝕟𝕤” 𝕟𝕠𝕤 𝕧œ𝕦𝕩 ?

Bonjour à toutes et tous,

Une année s’est éteinte, une année nouvelle est née.Que cette année soit réellement nouvelle semble être un souhait, un vœu de nombre d’entre nous.

A force de nous élever, se pourrait-il qu’il se voit exhaussé ? 🙂

Ce nouveau qui, en effet, demande à naître, frappe depuis des lustres à ma porte intérieure, à la vôtre aussi probablement et ce, au rythme des battements de notre cœur.

Que de fois, ces derniers mois, ces dernières semaines, m’être trouvé devant un seuil, un passage.
Les toutes premières “confrontations” avec cette situation, il y a quelques années maintenant, suscitaient des issues diverses, en voici trois.
Soit tout faire pour que tout redémarre comme avant, soit retourner plus en arrière (c’était quand même mieux avant…) ou encore envisager un saut dans l’inconnu en répondant à l’invitation du futur, ouvrir la porte et traverser.

Ce que j’ai expérimenté quelques fois déjà comme vous le savez certainement.

Je peux aujourd’hui témoigner que les confinements m’ont aidé à aller encore plus en profondeur et à franchir de nouveaux seuils.

Le processus de transformation intérieure, d’approfondissement et d’élargissement de conscience a probablement été accéléré, densifié proportionnellement à ce que l’extérieur devenait plus oppressant, plus contraignant, plus insensé et à ce que les relations se fragmentaient davantage.

La porte à franchir est si étroite qu’elle impose un travail d’allégement.Au pied d’un seuil, je suis en état de vulnérabilité, de sensibilité extrême, il y a tant de deuils encore à faire, il reste encore et toujours des croyances, des certitudes, des habitudes, des relations, de vieux réflexes à lâcher.

Quelle activité intérieure intense cela exige, en témoignent aussi les compagnons de route.
Que d’attention pour rester présent, pour sentir, observer, aider le processus et l’alchimisation qui opèrent.

Lâcher, traverser, maintenir la qualité de présence pour laisser venir ce nouveau tant souhaité.
L’accueillir comme il se doit, l’aider à s’incarner, à grandir, le partager et pouvoir alors envisager de créer, avec d’autres, un monde profondément nouveau.

C’est ainsi que je vous souhaite – que je nous souhaite – de persévérer à nous rendre en cet espace intérieur, là où se trouve nos sources les plus profondes d’inspiration et de créativité, là où le réellement nouveau émerge.
C’est là aussi que se rencontre notre humanité profonde et se révèle qui nous sommes vraiment.

Que 2021 nous soit fécond.

Vincent

Une réponse sur “2021 – 𝕊𝕖 𝕡𝕠𝕦𝕣𝕣𝕒𝕚𝕥-𝕚𝕝 𝕢𝕦𝕖 𝕟𝕠𝕦𝕤 “𝕖𝕩𝕙𝕒𝕦𝕤𝕤𝕚𝕠𝕟𝕤” 𝕟𝕠𝕤 𝕧œ𝕦𝕩 ?”

  1. Grand merci, VIncent… Oui, je me sens en résonnance avec ce que tu dis et ce que tu ressens… Et tes voeux m’encouragent à poursuivre sur le Chemin… Pour qu’ensemble, nous oeuvrions à ce qui veut advenir ….Je te souhaite de la présence, de beaux voyages dans ton espace intérieur, des passages de nouveaux seuils… et puis… aussi, de la légèreté, du rire, des moments de repos et d’insouciance… si, si , il en faut… danser sous la pluie, par exemple (j’y ai tout de même attrapé … un rhume :-))) Bien chaleureusement, Fabienne

Laisser un commentaire