“Chaque fois que deux ou plusieurs personnes se rencontrent et se relient véritablement, quelque chose de spécial se produit : elles créent – elles rendent présent – un champ social qui ne les connecte pas seulement aux autres, mais aussi à eux-mêmes.
Ce champ est le vecteur par lequel nous pouvons nous éveiller à ce que nous sommes vraiment.
À première vue, on pourrait croire qu’il est limité aux acteurs en présence dans une situation donnée. Toutefois, en prêtant attention à des aspects plus subtils du champ social, on réalise qu’il est à la fois un espace de connexion locale et un espace ouvert à d’autres connexions – en fait, il nous raccorde directement à tous les humains de la planète. Au travers de l’air que nous respirons, nous sommes liés au reste de l’humanité.
Le champ social joue le même rôle que l’air : il constitue un espace commun de résonance auquel nous pouvons nous relier et que nous pouvons cultiver.”